L'article du mois

L’intelligence de la prière des Heures par Bénédicte Ducatel

Prier en communion spirituelle

Si la liturgie des Heures déploie le mystère ­eucharistique au long du jour, elle permet également de vivre en ­communion avec toute l’Église rassemblée, en tous lieux, dans une même prière.

L’Esprit d’unité

La mission de l’Esprit Saint – dit le Catéchisme de l’Église catholique – est de mettre les participants à toute action liturgique en communion avec le Christ pour former son corps qui est l’Église. « L’Esprit de communion demeure indéfectiblement dans l’Église, et c’est pourquoi l’Église est le grand sacrement de la communion divine qui rassemble les enfants de Dieu dispersés. Le fruit de l’Esprit dans la liturgie est inséparablement communion avec la Trinité Sainte et communion fraternelle (cf. 1 Jn 1, 3-7) (1). » Ainsi lorsque, rassemblés à quelques-uns ou seul chez soi, nous prions la liturgie des Heures, nous entrons en communion avec Dieu et avec nos frères.

Une prière commune

La liturgie des Heures est la prière commune de tous les baptisés, même si les corpus de textes diffèrent entre un office monastique, la Liturgie des heures mise en œuvre par les prêtres, les communautés religieuses séculières et les laïcs qui le désirent, ou avec Magnificat qui en est une forme adaptée selon les normes données par l’Église. Tous d’un même cœur, nous nous laissons conduire par « l’Esprit Saint qui, en assurant l’unité de toute l’Église, [nous] conduit au Père par le Fils (2) ». Il s’agit bien pour chacun d’entre nous d’aller à la rencontre du Père en suivant le Christ, et plus encore en nous unissant à lui qui est, de toute éternité, tourné vers le Père. Hymnes, psaumes, parole de Dieu et prières nous sont donnés comme une nourriture commune qui nous fortifie dans la foi, ­l’espérance et la charité, et fait grandir le Corps du Christ.

La Parole, chemin de communion

L’écoute de la Parole est une forme de communion, or la liturgie des Heures est tout entière formée par la parole de Dieu. Les psaumes nous unissent au Christ priant son Père, les lectures, brèves ou plus longues, nous font connaître Dieu et nous invitent à lui ressembler, les cantiques évangéliques nous donnent de rendre grâce pour l’œuvre de Dieu dans nos vies. Mais plus que tout autre, le Notre Père est à la fois parole de Dieu, en tant qu’il est parole d’Évangile, et prière adressée à Dieu selon le commandement du Seigneur. Dès lors le Notre Père nous fait entrer de manière particulière dans la communion trinitaire et dans la communion fraternelle. C’est en frères unis dans le Corps du Christ que nous élevons notre cœur et notre prière vers celui que Jésus nous a appris à appeler « notre » Père, le sien et le nôtre.

Ensemble, en écoutant la parole de Dieu et en y répondant, en offrant par nos lèvres le sacrifice de louange, nous apprenons à vivre en communion spirituelle en nous tenant ensemble devant le Dieu qui fait alliance avec nous.

--------

1. Catéchisme de l’Église catholique (CEC), n° 1108.

2. Présentation générale de la Liturgie des heures, n° 8.