Commentaire de la couverture

La vocation première des Apôtres, c’est la mission par Pierre-Marie Varennes

Ce vitrail illustre une des grandes verrières qui, dans la cathédrale de Cantorbéry, forment ce qu’il est convenu d’appeler « la Bible des pauvres ». Il s’agissait de raconter, en images lumineuses, une histoire sainte à l’adresse des illettrés et des pauvres, qui certes n’avaient pas accès aux manuscrits historiés mais qui, selon le Seigneur, étaient plus aptes que les savants et les intellectuels à entendre le message profond des paraboles. Réalisé autour de 1180, ce vitrail est typiquement de style « français », bien que comportant encore des éléments archaïsants, tel par exemple le drapé des vêtements, lequel rappelle les traditions graphiques romanes et byzantines. Ce vitrail a été partiellement refait au XIXe siècle, par des restaurateurs de génie qui étaient de si habiles « faussaires » que les meilleurs experts sont aujourd’hui incapables de discerner les parties certainement d’époque des parties remplacées. Le spectateur est toujours saisi par l’admirable harmonie catéchétique qui se dégage de la conception des scènes et de l’attitude des personnages ; quand les Apôtres, appelés à se faire pêcheurs d’hommes, suivent avec confiance les indications du Seigneur, la pêche missionnaire est si abondante que d’autres disciples doivent venir à leur rescousse pour recueillir le fruit de leurs efforts (cf. Lc 5, 4-11).

Aujourd’hui, la question de la mission peut-elle encore être posée d’une manière aussi simple ? Elle devrait pouvoir l’être. Cependant, nul ne peut prétendre pêcher quoi que ce soit en pleine tempête.

Prise dans l’ouragan des temps post-modernes, la barque de l’Église est aujourd’hui menacée de sombrer et déjà les vagues du divertissement, de l’hédonisme et du relativisme la submergent. C’est maintenant la mission urgente des fidèles, d’une seule voix avec les successeurs des Apôtres, que de réveiller Jésus par la clameur de leur prière : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? » (Mc 4, 38). Alors, le calme sera fait. Alors à nouveau les filets pourront être jetés en eau profonde.

 

Pierre-Marie Varennes

 

La Pêche miraculeuse, vitrail du XIIe siècle, cathédrale de Canterbury, Angleterre. © Sonia Halliday Photo Library.